CBR Team Building
CBR Team Building

Team building
murder party

Une Murder Party à Paris ?

La Murder Party est une animation où les collaborateurs sont confrontés à un meurtre mystérieux, point de départ d’une enquête pleine d’énigmes et remplie de surprises, où les films et documents de jeux vont immerger les joueurs dans une atmosphère digne des plus grands films policiers. Tandis que l‘histoire amène son lot d’interrogations, de soupçons et de frissons, des personnages haut en couleurs (nos animateurs-trices !) interpellent les joueurs pour leur donner des indices et faire progresser l’enquête.

Dans nos Murder Party, si (presque) tout le monde découvrira le coupable, seules les équipes de détectives qui auront saisi toute l’intrigue l’emporteront ! Sans plus attendre, découvrez nos deux animations LONDON 1907 et PARFUM DE MEURTRE, des Team Building indémodables à la sauce CBR Team Building.

Serez-vous plus futés que Sherlock Holmes ?

London 1907

U

Parfum de Meurtre

U

Murder Party à Paris : la soirée mystère

La Murder Party réunit tous les ingrédients pour vivre une expérience hors du temps. Zoom sur LONDON 1907, notre Team Building Murder Party qui vous transporte dans le passé à la rencontre de Sherlock Holmes.

Une intrigue policière originale

 

Londres, 1907 (oui, c’est dans le titre, pour l’instant on ne vous a pas menti !). Au manoir du Dr Watson a lieu un dîner entre célébrités. Soudain, la pièce est plongée dans le noir. Quand la lumière revient, un meurtre a été commis ! Mais qui, parmi les convives, est l’assassin ? Comment a-t-il tué sa victime ? Et pour quelle(s) raison(s) ?

Voici toutes les interrogations auxquelles les participants doivent répondre pour identifier le coupable et comprendre le mobile du crime. Le tout, dans un cadre bien défini. Car, dans cette Murder Party, les participants réunis en tables-équipes de 4 à 8 participants se muent en de véritables détectives privés pour enquêter sur une histoire au parfum très… mystérieux.

Au gré des activités proposées, les investigateurs acquièrent les pièces « Sherlock » qui leur permettront d’obtenir des indices. Des éléments essentiels pour interroger quelques témoins et pas n’importe lesquels ! Parmi les suspects à cuisiner figurent d’illustres personnages historiques : Albert Einstein, Buffalo Bill, Emma Todd ou encore Sherlock Holmes. Et à l’issue des multiples interrogatoires, les équipes ont la possibilité d’échanger entre elles les précieux témoignages.

Tous ensemble, les joueurs franchissent les étapes jusqu’au sprint final. Comme pour un diner (un format d’ailleurs compatible avec la Murder Party), l’animation se découpe en 3 phases :

  • L’entrée en matière de cette aventure policière est le crime commis au sein du manoir victorien et l’introduction, en film d’animation, à la scène du crime.
  • Le plat de résistance : une enquête immersive, agrémentée de jeux ludiques faisant appel aux sens, aux indices gagnés et aux talents d’enquêteurs des joueurs
  • Au dessert, la conclusion finale des investigations menées par les différentes équipes et la solution est présentée à tous ! Qui aura su trouver le coupable ?

Murder Party : aux origines d’un jeu à succès

Pour comprendre la popularité de cette animation immersive, vous devez faire un bon dans le passé.

Les soirées-enquêtes grandeur nature

Aux origines de la Murder Party, il y a les soirées-mystères grandeur nature de Madame de Sévigné. Déjà au XVIIe siècle, on se plaît à défier ses convives pour résoudre des énigmes au cours de veillées mondaines. Ainsi, donc, cette activité ludique s’avère bien plus ancienne que le fameux Cluedo. Ce jeu de société, inventé par le couple britannique Anthony et Elva Pratt, n’apparaît qu’en 1943.

Dans la pratique, les premières Murder Parties ancrées dans la réalité émergent en 1920 aux États-Unis. Ces « parties de meurtre » entre amis s’inspirent des romans policiers alors très en vogue. Parmi les publications, il y a celle de S.S Van Dine parue en 1928 : Twenty Rules For Writing Detective Stories (« Les vingt règles du roman policier »). Un titre précis qui promet de saisir toutes les mécaniques d’une enquête criminelle.

Au cours d’une Murder Party, l’intrigue se déroule toujours selon les mêmes principes. Le meurtre a lieu au cours d’un dîner ponctuellement plongé dans le noir. Après la découverte du cadavre fictif, les invités incarnant les protagonistes de l’histoire résolvent la mystérieuse affaire en huis clos. Ce divertissement, tant raffiné que frivole, est l’apanage de l’élite sociale états-unienne des années folles.

C’est en 1930 que ce jeu hors norme est introduit dans l’Hexagone par l’actrice et décoratrice américaine Elsie de Wolfe. D’abord en Amérique, puis en Angleterre, en Suisse et en France, elle s’adonne volontiers à cette activité ludique à mi-chemin entre la fiction et la réalité. Cet engouement est une véritable source d’inspiration pour l’académicien français Henry Bordeaux qui publie Murder-Party, ou celle qui n’était pas invitée en 1931.

murder party diner

Une Murder Party aux multiples manières d’investiguer

Inutile de fumer la pipe, de porter la moustache, une élégante cape ou coiffe pour vous mettre dans la peau d’un détective ou d’une enquêtrice. Pour élucider ce mystère, les participants deviennent acteurs de leur découverte en manipulant collectivement des outils innovants. Jugez plutôt : 

  • Un film d’animation en théâtre d’ombres qui rythme la partie. Le film vous fait voyager dans le temps et immerge les participants dans l’histoire de manière originale.
  • La réalité augmentée vous permet de fouiller « pour de vrai » un corps allongé sous vos yeux. Tout autour de lui, des objets sont disposés. Ce sont des indices interactifs que vous devez manier et assembler pour trouver la cause du décès (ex. : puzzle d’une photo déchirée à réaliser, numéro de téléphone à composer…).
  • Une bande-son qui retranscrit les bruits captés lors du meurtre. La pièce où a lieu le funeste évènement est plongée furtivement dans l’obscurité, d’où la nécessité de tendre l’oreille…  Chuuut ! Le moindre indice sonore trahira le passage du meurtrier.
  • Un lecteur de spectre sonore intégré à la tablette vous permet d’entendre des voix en parcourant des images.
  • Le cours de violon, moyen original de lancer les équipes dans un blind test déjanté ! Deviner des morceaux actuels est facile… mais ça l’est beaucoup moins quand ils sont joués au violon, la passion de Mister Holmes !
  • Le plan du manoir indispensable pour retrouver la position des différents suspects d’après leurs témoignages.

De quoi plonger les joueurs dans l’ambiance réaliste et exaltante d’une enquête policière sous l’ère victorienne ! 

La popularité croissante des aventures policières au fil des décennies

Cette pratique d’un nouveau genre, stoppée momentanément par la Seconde Guerre mondiale, refait surface dans les années 60. Durant cette période, le phénomène prend de l’ampleur. Le concept de murder mystery-dinner évolue ; les parties se tiennent au sein d’hôtels chics anglais à destination d’une clientèle aisée et cultivée. Et les scenarii qui y sont proposés sont directement inspirés de la littérature policière anglo-saxonne des XIXe et XXe siècles.

De tous les maîtres de l’intrigue policière, Arthur Conan Doyle et Agatha Christie sont les plus renommés. Certains livres de l’autrice comme Un meurtre sera commis le… (1950) et Poirot joue le jeu (1956) abordent explicitement cette thématique. Et comme vous le savez, le fil rouge de ces romans aux synopsis haletants et rigoureux demeure dans la présence d’enquêteurs fictifs mémorables. Vous les avez en tête ? […] Élémentaire cher lecteur ! Il s’agit bien de Sherlock Holmes, du Docteur Watson, d’Hercule Poirot et de Miss Marple.

Aujourd’hui encore, ces œuvres classiques participent grandement au développement, à la diffusion et à la popularité des soirées meurtre et mystère. De même, les sombres affaires — procès criminels et faits divers — représentent une source d’inspiration à part entière pour concevoir histoires et mises en scène théâtralisées.

À compter des années 1970, les jeux de rôle en tant que loisirs font leur apparition. Au cours de l’investigation géante, les participants (et parfois quelques organisateurs) incarnent des personnages spécifiques. En amont, tout est pensé pour garantir une aventure immersive : état civil, traits de caractère, tenue vestimentaire, histoire personnelle, relations et interactions avec les autres protagonistes, actions et degré d’implication dans l’intrigue, etc. Enfin, c’est en 1986 que cette forme de distraction se démocratise davantage avec l’édition de la première boîte de jeu « Murder Party ». CBR s’en empare dès 1995. Vous avez dit pionnier 😋 ?

En bref, une soirée-mystère imaginée par CBR Team Building, alliant jeux interactifs, outils high-tech, énigmes sensorielles et ambiance victorienne.

Tous nos team building

Il y en a pour tous les goûts : Party Games, Jeux sensoriels, Enquêtes & Clu&dos, Escapes Games; Rallyes, Challenges Sportifs, Ateliers Créatifs, Solutions RSE, Jeux à distance. Choisissez celui-qui vous convient !

  • Tout (32)
  • Accessible (20)
  • Dans mes locaux (18)
  • Distanciel (3)
  • Durée <1h (9)
  • English (23)
  • Groupe >100 (20)
  • Indoor (23)
  • Outdoor (13)
  • Patrimoine (4)
  • Personnalisable (9)
  • Réalité augmentée (5)
  • Soirée et dîner (5)